Des notes destinées à éclaircir certains points
ou à apporter d'intéressants suppléments d'information
sont programmées pour apparaître lorsqu'on passe le curseur de souris
sur des icônes telles que
          
Pour des raisons de sécurité, certains navigateurs
bloquent l'apparition de ces notes (programmées en JavaScript) .
Des précieuses informations, exercices, réponses, aidant à comprendre,
à se repérer, à étendre ses connaisances sont alors perdues.

AUTORISEZ DONC VOTRE NAVIGATEUR A OUVRIR CES SCRIPTS !

Couche Transport
Sommaire

du site


Cours Rrécédent - Cours Suivant
Cours suivant : Couche transport TCP/IP

Bref résumé des fonctions de couche transport


La situation

  • La couche physique transmet du mieux possible, mais des erreurs sont possibles dans les trames reçues.
  • La couche liaison élimine les trames erronées, mais pas tous le types de couches liaison ne veillent à redemander la réexpédition d'une trame erronnée.
  • La couche réseau achemine les paquets non erronés de données vers la bonne destination.

Après ces opérations, il peut se faire que certains paquets d'information soient perdus dans le réseau
ou arrivent en exemplaires multiples (doublons)
ou dans un ordre différent de celui où ils ont été émis.

La couche transport fait les comptes, élimine les doublons, remet en ordre l'ensemble des paquets
provenant de la couche réseau, provoque la ré-émission des trames perdues.


Dans le cas d'un accès à distance à travers des réseax de transmission partagés par d'autres utilisateurs, la couche transport doit pouvoir offrir diverses qualités de service ( taux d'erreur, rapidité, probabilité de pannes, etc.) en fonction de l'importance de l'application transportée et du prix qu'on veut y mettre.
Pour cela, elle doit pouvoir s'appuyer sur des services correspondants rendus par les couches inférieures.


Certains types de couche transport doivent offrir des possibilités de service en mode connecté.
Le service connecté consiste, lors d'un échange de données entre machines, à ce que, à chaque pas de l'échange, chacune s'assure que l'autre a bien effectué ce qu'on lui demandait de faire.
Il est implémenté sous forme d'un échange d'informations entre les deux couches transport communicantes
dit "poignée de main" ou "handshacking".

Par exemple : Internet utilise un protocole de transport TCP très robuste sur cette fonctionnalité et un autre, UDP, beaucoup plus simple et rapide mais moins fiable. Certaines applicationssimples peuvent en effet se passer ou presque de ce type de mode d'échange.

Protocole de transport TCP UDP
Service en mode connecté : Sockets

Terminons par les possibilités de multiplexage.

La couche transport doit pouvoir se charger de plusieurs applications simultanément.
Il n'est pas rare par exemple que sur Internet, un utilisateur charge des pages Web en même temps qu'il télécharge des fichiers par FTP et envoie un message e-mail par SMTP.

A cet effet, une couche transport doit mettre à disposition un ensemble d' adresses de service transport TSAP indépendantes et bidirectionnelles.

Dans la couche transport d'Internet TCP on les appelle des ports de communication

 

Conditions générales imposées à la couche transport

Transparence

Les données confiées à la couche transport ne sont soumises à aucune condition de format, codage, de structure.ou de signification particulière.
Le flot de bits est transmis tel quel. Aucune inspection du contenu n'est requise de la part de la couche transport réceptrice.

Abstraction des couches inférieures

La couche transport doit faire en sorte que les couches supérieures qui font appel à elle,
n'aient pas à intervenir directement dans les problèmes internes au réseau
(normalement résolus par les couches inférieures) :

  • erreurs de transmission entre couches physiques
  • problèmes de flux entre couches liaison des divers noeuds relais du réseau
  • pertes, inversions ou doublons de paquets

Service de bout en bout

Les couches liaison et réseau sont nécessaires dans tous les noeuds du réseau maillé véhiculant les paquets du message.
Les couches transport actives sont situées aux deux extrémités seulement. Voir figure ci-dessous.
Le service de transport se fait de bout en bout : pas d'intermédiaire de transport dans les noeuds du réseau.

La couche trasport élimine les inconvénients du transit à travers un réseau :
pertes, inversions, duplications de trames.

Un exemple de couche transport sera particulièrement étudié dans ce site :
le protocole TCP "Transport Control Protocol" appartenant à la pile dite TCP / IP d'Internet.

Lien à l'étude de TCPIP
Protocole de Transport TCP - UDP

Qualité de service - QoS - Quality of Service -

Il s'agit là d'une préoccupation qui intervient lorsque l'on fait appel à travers des réseaux de transport d'information à l'échelle WAN. Lesquelles offrent diverses qualités de service à des prix différents, bien entendu.

Pour optimiser le coût des connexions, les utilisateurs d'une couche transport doivent pouvoir faire un choix entre diverses possibilités offertes par les couches inférieures en matière de rapport qualité/prix, quand elles existent.

En voici quelques critères :

Spécifications de l ' ISO
Délai d'établissement de la connexion de transport
Probabilité d'échec d'établissement de la connexion de transport
Débit d'information sur la connexion de transport
Temps de traversée de la connexion
Taux d'erreurs résiduelles
Probabilité de panne
Protection des connexions contre des attaques
Solidité


Cours Rrécédent - Cours Suivant